Accueil > types de gestion de flotte

types de gestion de flotte

Leasing operationnel

  • Le véhicule ne figure pas sur votre bilan.

  • L'entreprise de leasing amortit le véhicule à sa valeur vénale. Vous pouvez reprendre le véhicule à un prix conforme au marché. Vous ne perdez rien si vous ne le faites pas.

  • Par conséquent, vous payez uniquement la TVA sur le montant amorti.

  • Vous recevez une seule facture mentionnant tous les coûts de votre parc automobile, services opérationnels (entretien, pneus, assurance, etc.), financement du véhicule et taxes. En cas de leasing opérationnel, la gestion du carburant peut être assurée par la plupart des entreprises de leasing.

  • L'entreprise de leasing supporte l'entièreté du risque opérationnel et assure la gestion complète de votre flotte.

  • Vous pouvez dresser un budget précis et répartir les coûts.

Leasing financier

  • Vous êtes le propriétaire économique du véhicule.

  • Vous payez la TVA sur l'investissement total.

  • La valeur résiduelle est d'au maximum 15 % de la valeur du véhicule, il est dès lors préférable de le reprendre à la fin du contrat. Vous êtes imposé sur la plus-value que vous réalisez.

  • Vous êtes responsable de tous les coûts et supportez donc l'entièreté du risque opérationnel.

ACHAT EN FONDS PROPRES OU FINANCEMENT BANCAIRE

  • Vous êtes le propriétaire juridique et économique du véhicule.

  • Vous empruntez à la banque ou vous utilisez vos fonds propres et vous payez vous-même le véhicule, y compris le montant total de la TVA.

  • Le véhicule figure sur votre bilan.

  • Vous devez vendre vous-même le véhicule après utilisation, et vous êtes imposé sur la plus-value que vous réalisez.

  • Vous êtes responsable de tous les coûts et supportez donc l'entièreté du risque opérationnel.

ACHAT EN FONDS PROPRES OU LEASING FINANCIER : AUCUN AVANTAGE ? SI !

  • Si vous ne subissez aucun problème technique ou accident et que vous avez la chance de vendre le véhicule rapidement à un bon prix, c'est la formule la plus avantageuse. Mais comment le savoir si vous n'êtes pas spécialiste dans ce domaine ?

  • De nombreuses petites entreprises partent du principe qu'elles peuvent vendre les véhicules après quatre ans à un prix supérieur à la valeur comptable et réaliser ainsi une plus-value. C'est souvent le cas, mais c'est aussi la première chose que le fisc vérifie en cas de contrôle. Si l'impôt sur la plus-value n'a pas été payé, des sanctions seront prises.